Con, …. je suis con !!!

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #88566
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir à tous,

    En effet, 57 ans à tripoter des moteurs et des hélices sans jamais un seul accident et il a fallu une stupide imprudence hier pour me retrouver aux urgences avec deux doigts bien amochés une phalange fracturée, un tendon coupé, un ongle et une articulation explosée ainsi que des bouts de peau réunis sous un bandage de fortune jusqu’à l’hosto ou après les premiers soins, j’ai passé deux heures dans un bloc opératoire pour me faire réparer tout cela !!!! Résultat : un avant bras complètement plâtré, une broche dans la phalange fracturée qui de plus la bloque pendant 6 semaines pour permettre la réparation du tendon, un ongle en moins et des douleurs pas trop fortes mais juste assez que pour me faire passer une mauvaise nuit. Si on y ajoute pas de conduite de voiture pour un temps certain …… le tableau est complet. L’année avait mal commencé et sa suite est à l’avenant !

    Une imprudence suivie d’un concours de circonstances ridicule.
    En effet, je profitais d’une belle fin de journée et d’un emplacement qui se dégageait à l’ombre pour tester et reclasser quelques moteurs en fonction de leur état général et de leurs performances. Je dispose pour cela d’une table pliante que je sors de ma remise sur laquelle je fixe plusieurs bâtis de moteurs suivant les écartements de vis de fixation et l’encombrement du carter moteur. Cette procédure sécurisante a toujours été respectées et s’est toujours avérée efficace.
    En fin des essais de plusieurs moteurs de petite cylindrée, des 6,5, des 8,5, des 10 et 11cc et même un 12,5 4T, sans problèmes, voici venu le tour de deux 15 cc 4T. Les deux m’avaient été offerts il y a plus de 4 ans vu leur état. Le premier avec une absence presque complète de compression, dont j’avais démonté le cache soupapes pour en refaire un réglage qui ne semblait pas avoir été très efficace même après remontage. Par contre, l’autre semblait en avoir récupéré un peu. C’est là que l’imprudence et le concours de circonstances arrivent au rendez-vous.
    Première circonstance : je n’avais pas de bâti à dimension pour cet encombrement de moteur,
    2ème : vu l’état de ces deux moteurs, je doutais qu’ils allaient tourner,
    L’impudence : sans bâti je décide de les fixer directement sur la table par deux énormes serre-joints que je serre comme un malade !!!
    3ème circonstance : effectivement le premier ne donne aucun signe de « vie »
    re imprudence : je fais pareil avec l’autre qui semble avoir plus de ressort, et qui au démarreur accepte de démarrer et de monter en régime.
    4ème circonstance : Je suis derrière le moteur en train de régler le pointeau et avec les vibrations l’un des serre-joints se dessert et part vers l’hélice.
    Et en définitive, la connerie …. pendant la fraction de seconde où je le vois bouger, je pense que si l’hélice le prend elle part en morceau tout azimut et même là où je me trouve et j’avance la main pour le retenir pendant qu’avec l’autre je vais pour couper les gaz.
    5ème circonstance : C’est juste à ce moment que le moteur tenu par un seul serre-joints probablement en train de se desserrer également pivote et l’hélice vient vers cette foutue main tendue vers lui …. Aie !!!

    Moralité : Ne jamais faire confiance aux serre-joints pour fixer des moteurs en fonctionnement.
    Ne dites pas « C’est arrivé à d’autres », je m’en doute, mais suffisamment prudent et surtout attentif, je doutais en être victime. Et pourtant …..

    A + Serge

    #92632
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir à tous,

    En effet, 57 ans à tripoter des moteurs et des hélices sans jamais un seul accident et il a fallu une stupide imprudence hier pour me retrouver aux urgences avec deux doigts bien amochés une phalange fracturée, un tendon coupé, un ongle et une articulation explosée ainsi que des bouts de peau réunis sous un bandage de fortune jusqu’à l’hosto ou après les premiers soins, j’ai passé deux heures dans un bloc opératoire pour me faire réparer tout cela !!!! Résultat : un avant bras complètement plâtré, une broche dans la phalange fracturée qui de plus la bloque pendant 6 semaines pour permettre la réparation du tendon, un ongle en moins et des douleurs pas trop fortes mais juste assez que pour me faire passer une mauvaise nuit. Si on y ajoute pas de conduite de voiture pour un temps certain …… le tableau est complet. L’année avait mal commencé et sa suite est à l’avenant !

    Une imprudence suivie d’un concours de circonstances ridicule.
    En effet, je profitais d’une belle fin de journée et d’un emplacement qui se dégageait à l’ombre pour tester et reclasser quelques moteurs en fonction de leur état général et de leurs performances. Je dispose pour cela d’une table pliante que je sors de ma remise sur laquelle je fixe plusieurs bâtis de moteurs suivant les écartements de vis de fixation et l’encombrement du carter moteur. Cette procédure sécurisante a toujours été respectées et s’est toujours avérée efficace.
    En fin des essais de plusieurs moteurs de petite cylindrée, des 6,5, des 8,5, des 10 et 11cc et même un 12,5 4T, sans problèmes, voici venu le tour de deux 15 cc 4T. Les deux m’avaient été offerts il y a plus de 4 ans vu leur état. Le premier avec une absence presque complète de compression, dont j’avais démonté le cache soupapes pour en refaire un réglage qui ne semblait pas avoir été très efficace même après remontage. Par contre, l’autre semblait en avoir récupéré un peu. C’est là que l’imprudence et le concours de circonstances arrivent au rendez-vous.
    Première circonstance : je n’avais pas de bâti à dimension pour cet encombrement de moteur,
    2ème : vu l’état de ces deux moteurs, je doutais qu’ils allaient tourner,
    L’impudence : sans bâti je décide de les fixer directement sur la table par deux énormes serre-joints que je serre comme un malade !!!
    3ème circonstance : effectivement le premier ne donne aucun signe de « vie »
    re imprudence : je fais pareil avec l’autre qui semble avoir plus de ressort, et qui au démarreur accepte de démarrer et de monter en régime.
    4ème circonstance : Je suis derrière le moteur en train de régler le pointeau et avec les vibrations l’un des serre-joints se dessert et part vers l’hélice.
    Et en définitive, la connerie …. pendant la fraction de seconde où je le vois bouger, je pense que si l’hélice le prend elle part en morceau tout azimut et même là où je me trouve et j’avance la main pour le retenir pendant qu’avec l’autre je vais pour couper les gaz.
    5ème circonstance : C’est juste à ce moment que le moteur tenu par un seul serre-joints probablement en train de se desserrer également pivote et l’hélice vient vers cette foutue main tendue vers lui …. Aie !!!

    Moralité : Ne jamais faire confiance aux serre-joints pour fixer des moteurs en fonctionnement.
    Ne dites pas « C’est arrivé à d’autres », je m’en doute, mais suffisamment prudent et surtout attentif, je doutais en être victime. Et pourtant …..

    A + Serge

    #92633
    José B…..
    Participant

    bonjour.
    c’est toujours un concours de circonstance. a moins de le faire exprès :( .
    maintenant, il faut penser a recoller les morceaux. donc a laisser faire le temps. :) .

    fait gaffe a l’infection. quand je me suis fait mordre par une hélice il y a eu infection (une semaine après) et maintenant j’ai les 2 dernières phalanges soudées ensemble. c’est génant.

    c’est main droite ou gauche?

    soignes toi comme il faut et dans 3 semaines tu reprends l’émetteur. ;) ;)

    A+ josé

    #92636
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir …..

    Main gauche ….. pas de chance, je suis gaucher …… mais, une chance, à l’époque de mes écoles primaires (en 50) on te tapait sur les doigts avec une règle quand on te surprenait à écrire de la main gauche ….. d’où, au point de vue écriture, je suis … ce qu’on appelle … un « gaucher contrarié » et j’écris (comme avec une patte de mouche) de la main droit.
    Et cet état de chose m’a amené à être presque complètement ambidextre. Juste les « tours de force » que je fais mieux de la gauche, sinon je me démerde avec les deux… Cependant, au clavier …. à une main, … c’est lent ….

    Le toubib me bourre d’antibiotique, justement pour éviter l’infection …. J’espère donc y échapper !

    A+ Serge

    #92637
    dussart
    Participant

    Hello Serge

    De tout coeur avec toi, vraiment pas de bol au moment ou la météo permettait de voler.
    chez nous, chaleur terrible,il n’y a que les frelons et les fous qui volent.
    bon courage Serge.

    #92639
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir et merci Dudu,

    Très très chaud ici aussi …. et effectivement, bien dommage de ne pas pouvoir en profiter pour mettre le matos en l’air. C’est la punition ……

    Pas de frelon, mais des hannetons chez moi …. ils font autant de bruit, mais ils sont nettement moins agressifs.

    A+ et bons vols.

    #92640
    José B…..
    Participant

    bonsoir.
    j’ai pas compris comment tu as placé tes serre joints!
    -1-direct sur les pattes du moteur.
    -2-le moteur sur un bâti & le bâti tenu par les serres joints.

    j’ai cru comprendre -1- ……….. t’es fou. 😮 :8

    j’ai cherché un moment a faire le bâti universel (en thermique) j’ai même martyrisé un étau 8.(
    y a un gus qui vend souvent sur eBay et présente ses moteurs en fonctionnement qui a fait un truc pas con. des qu’il passe une annonce je la joint.
    A+ josé

    #92641
    POCHET Serge
    Participant

    Salut José ……..

    Pourquoi penses-tu que je me sois traité de « con » ……. Tu as bien compris ….. direct sur les pattes ….. C’est tout à fait con, mais, à ma décharge, j’étais persuadé qu’aucun des deux ne tournerait. Et la grosse imprudence (en plus de la connerie) a été de pousser le régime quand le deuxième a démarré.

    Une expérience à ne pas rééditer !!!

    J’ai des bâtis d’essais pour tous mes moteurs, …. sauf pour ces deux-là, mais je peux t’assurer qu’il y en aura un aussi pour eux !!! Merci pour l’info, un truc pas con (comme tu l’écris) est bon à prendre et si c’est pas con …. cela me changera … :P

    A+ Serge

    #92642
    segiraudeau
    Participant

    C’est bien de faire du retour d’expérience sur ses propre conneries, ça ne peut que servir à tout le monde. Je porte moi-même quelques cicatrices attestant de mes propres errements, et pourtant avec des petites cylindrées. Mais il n’y a pas que le thermique qui est dangereux, l’électrique est beaucoup plus insidieux car capable de passer de l’arrêt total, il n’y a pas alors le moindre bruit pour attirer l’attention, à plein régime, et avec des effets d’autant plus destructeurs que les hélices sont généralement de vrais rasoirs. Mes radios le permettant, je programme systématiquement un interrupteur en «  »engine shut off ». Positionné vers l’avant, ça marche normalement, vers l’arrière pas de moteur. Après il faut s’imposer des procédures et s’y tenir… Bon rétablissement.

    #92643
    Pascal2
    Participant

    Soignes toi bien ;)
    Un ami s’est fait tranché le bout du doigt en voulant rattraper un chiffon aspirée…. les accidents sont toujours c…

    #92646
    POCHET Serge
    Participant

    Correct, …. merci à tous.

    A+

    #92656
    dussart
    Participant

    Allo! Serge, des nouvelles? coté douleurs ça se calme? a+ dudu

    #92657
    Boutellier
    Participant

    Bonjour à tous.
    Et bien Serge ! On fait le zouave !
    De tout coeur avec toi; il est dommage que ce soit arrivé à la belle saison, mais c’est la Loi de l’emm. maximum, n’est-ce-pas ?
    Je ne peux que te souhaiter un prompt rétablissement.
    Lorys

    #92659
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir à tous et merci de vos attentions.

    Oui, Lorys, je fais le zouave et pourtant, « tonnerre de brest », sans whisky avant les manœuvres !!! :/

    Les doigts deviennent moins douloureux et l’infirmière a enfin fait les pansements en les séparant … ce qui permet de les remuer séparément … Ouf, moins d’ankylose et plus de mobilité pour pouvoir déjà tripoter ….
    J’abandonne donc l’attelle (de l’avant du bras, main comprise) que je garde juste pour les travaux « lourds » uniquement pour ne pas cogner cette fichue broche qui dépasse de l’avant du doigt et qui fait un mal de chien quand on la cogne !!! Cela fait une récupération de la main gauche d’un supplément de deux doigts pour aider le pouce qu’on m’avait toujours laissé libre. Mais trois sur cinq, cela fait une grosse différence avec un pouce seul ….. ne fut-ce que pour découper le steak … ;) 😆

    A+ Serge

    #92667
    José B…..
    Participant

    bonjour.
    ils ont du t’enlever les points de suture?
    ………. juste pour rigoler: tu peux donc défaire la braguette de la main gauche! ……… aller pisser, bien sur. :D

    A+ josé

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.