Les machines outils tours et fraiseuses à usages modèliste

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #88803
    Gonon jean paul
    Participant

    Est ce que l’un de vous possède tour et fraiseuse ?

    Je suis serrurier métallier de métier donc très proche de tous les métaux, et bien sur des constructions métalliques pour modèles réduits.

    Je n’ai accédé à ces machines qu’à l’orée de mes 40 ans passées, mais avant j’utilisait les machines prêtées par des amis, de faits un long apprentissage alterné d’usineur.

    Par achats progressifs en faisant des heures sup j’ai acheté mon premier tour TOYO 250 à banc prismatique, puis plus tard sa colonne de perçages fraisages, en vue de la construction ferroviaire en voie de 72 mm le 1/20 français.

    Par la suite je me suis agrandis avec son grand frère le TYO 360 que je possède toujours et d’une fraiseuse d’établis Hobby mat 350.

    C’est vrais que les machines outils m’ont beaucoup manquées à mes débuts en aéromodélisme et modélisme naval vapeur, mais grâce aux amis j’avais appris les prémices d’usineur.

    Quand vers mes 40 ans années 85 j’accédait enfin aux machines outils, c’est vers le modélisme ferroviaire au 1/20 que je me tournais.

    Vous allez me dire : des machines outils pour faire des trains d’atterrissage c’est cher payé ? En faits ces machines sont assez universelles pour tout faire même en dehors du modélisme, de ce fait très rapidement amorties si tant est que les machines d’amateurs puissent etre amorties.

    #95101
    Gonon jean paul
    Participant

    Est ce que l’un de vous possède tour et fraiseuse ?

    Je suis serrurier métallier de métier donc très proche de tous les métaux, et bien sur des constructions métalliques pour modèles réduits.

    Je n’ai accédé à ces machines qu’à l’orée de mes 40 ans passées, mais avant j’utilisait les machines prêtées par des amis, de faits un long apprentissage alterné d’usineur.

    Par achats progressifs en faisant des heures sup j’ai acheté mon premier tour TOYO 250 à banc prismatique, puis plus tard sa colonne de perçages fraisages, en vue de la construction ferroviaire en voie de 72 mm le 1/20 français.

    Par la suite je me suis agrandis avec son grand frère le TYO 360 que je possède toujours et d’une fraiseuse d’établis Hobby mat 350.

    C’est vrais que les machines outils m’ont beaucoup manquées à mes débuts en aéromodélisme et modélisme naval vapeur, mais grâce aux amis j’avais appris les prémices d’usineur.

    Quand vers mes 40 ans années 85 j’accédait enfin aux machines outils, c’est vers le modélisme ferroviaire au 1/20 que je me tournais.

    Vous allez me dire : des machines outils pour faire des trains d’atterrissage c’est cher payé ? En faits ces machines sont assez universelles pour tout faire même en dehors du modélisme, de ce fait très rapidement amorties si tant est que les machines d’amateurs puissent etre amorties.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.