aile volante home made

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #88425
    kanatae
    Participant

    Bonjour ,comme je le disais dans ma presentation ,je suis en train de realise une aile volante pour moi et mon fils .Je pense que mon aile fera environ 500g tout compris pour 60cm d’envergure donc pour ce poids la est ce qu’un moteur turniguy de 1350kv suffira ??Je ne veux pas faire du 100km/h avec mais juste de quoi s’amuse un peu ,si ca ne va pas quoi mettre en moteur/kv?
    En aero plus il y a de kv et plus ca va vite ou le contraire ?
    Pour les servo, des 9g suffirons ?
    Quelle lipo me suggerez-vous ?Je pensais a des turniguy en 800 ou 1000mah 2s ,non?
    Pour les helices alors je comprends rien a la dimension donnee !!!donc que choisir ??
    Voila merci d’avance ;)

    #90994
    kanatae
    Participant

    Bonjour ,comme je le disais dans ma presentation ,je suis en train de realise une aile volante pour moi et mon fils .Je pense que mon aile fera environ 500g tout compris pour 60cm d’envergure donc pour ce poids la est ce qu’un moteur turniguy de 1350kv suffira ??Je ne veux pas faire du 100km/h avec mais juste de quoi s’amuse un peu ,si ca ne va pas quoi mettre en moteur/kv?
    En aero plus il y a de kv et plus ca va vite ou le contraire ?
    Pour les servo, des 9g suffirons ?
    Quelle lipo me suggerez-vous ?Je pensais a des turniguy en 800 ou 1000mah 2s ,non?
    Pour les helices alors je comprends rien a la dimension donnee !!!donc que choisir ??
    Voila merci d’avance ;)

    #90995
    José B…..
    Participant

    salut kanatae.
    vas donc jeter un œil là dessus ça aide bien a « débroussailler » :)
    pour les servos, tout dépend de la dimension de tes gouvernes, de leur débattement et de la vitesse de ton modèle.
    avec 500gr & 60cm tes 9gr iront. j’ai une préférence pour les pignons métal. ça évite de casser bêtement les pignons lors du transport.

    ceci dit, il n’est pas évident qu’une aile volante soit un modèle pour débuter. surtout tout seul.
    ça vole bien mais….. quand c’est bien réglé ;) comme les réglages se font lors des premiers vols tu risques d’avoir des sueurs froide. :P

    A+ josé

    #90999
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir,

    Et +1 …. c’est tout à fait correct ….. pour un modèle de début, c’est facile à faire, mais difficile à régler et difficile à faire voler … donc, pour un débutant, une aile non réglée est impilotable et … donc, casse assurée !!

    Il serait préférable de partir sur une base du genre « motoplaneur » pour, au moins, apprendre les rudiments du pilotage. Puis seulement passer sur une aile … et idéalement déjà réglée. Ensuite seulement passer sur des modèles en auto-construction.

    A+ Serge

    #91002
    kanatae
    Participant

    bonjour et merci de vos reponses ,en faite j’ai choisi de faire une aile volante pour ca simplicite et son bas cout …mais si c’est effectivement dure a piloter ,je me demande si j’ai fait le bon choix surtout que c’est pour partager avec mon fils donc vous me mettez dans le doute :rolleyes:.Mais je revient sur les helices ,les dimensions donnee sont en pouce ??mais par ex 6×4 c’est quoi en cm ,6c’est la longueur et le 4 c’est la largeur de la pale .Quand je vous dis que je pige pas grand choses …..J’adore les realisation de jose ,magnifique a+ manu

    #91003
    José B…..
    Participant

    bonjour.
    le premier chiffre est le Ø en pouce le deuxiéme le pas. toujours en pouce.
    il y a de quoi se familiariser sur ce site.
    …. et sur bien d’autre…

    il n’y a pas de club prés de chez toi?

    #91004
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir,

    En simple précision, je peux juste ajouter :

    – Le premier chiffre (comme l’indique José) est la longueur de l’hélice (les deux pales, évidemment) donnée en pouces. Donc,, une hélice 6 x 4 pour reprendre ton exemple est une hélice de 6 pouces de long, soit x 2,54 = 15,24 cm
    – le deuxième chiffre est le pas de l’hélice, toujours en pouces, soit, la distance que va parcourir le modèle pendant un tour d’hélice. Soit pour ton exemple, un pas de 4, soit 4 pouces de déplacement par tour d’hélice, soit 10,16 cm par tour.
    Si donc, une telle hélice tourne à 10.000 tours/minute (et en supposant que le modèle suive parfaitement, donc, sans glissement ni perte due à la traînée du modèle), le modèle va parcourir 10,16 cm x 10.000 par minute, soit +/- 100.000 cm par minute, soit 1000 m/minute ou un kilomètre/minute ou +/- 60 km/h

    A+ Serge

    #91005
    José B…..
    Participant
    Airparterre wrote:
    Bonsoir,

    Si donc, une telle hélice tourne à 10.000 tours/minute (et en supposant que le modèle suive parfaitement, donc, sans glissement ni perte due à la traînée du modèle), le modèle va parcourir 10,16 cm x 10.000 par minute, soit +/- 100.000 cm par minute, soit 1000 m/minute ou un kilomètre/minute ou +/- 60 km/h

    A+ Serge

    j’aime bien des modéles < a 2m d'envergure et d'une masse < 3kg capables d'une acrobatie "pépère" (pas 3D)
    et voila pourquoi j’aime bien les moteurs qui tournent une hélice 6″ de pas aux environs de 10 000tr/mn (plutôt 12 000)
    ça me rappele le thermique. :D
    mais c’est pas figé, comme config.

    c’est un choix perso il y a tellement de solutions qui fonctionnent. :)

    #91006
    Louis Doucet
    Participant

    salut vous deux

    tite question ,, si on prend une hélice a une pale ou un 4 pales ,, avec le même pitch ,, ça donne quoi ?

    a vos calculettes svp , mdrrr

    Louispier

    #91008
    kanatae
    Participant

    donc ,pardon d’insister ,on choisit une helice pour la vitesse que l’on souhaite faire avance son modele ou par rapport au nombre de t/mn de son moteur.Je suppose qu’il doit ya voir une connivence sinon le moteur chauffe ???
    et merci pour les dimensions (peuvent pas mettre tout en metre ;))
    eh non ya pas de club dans la coin ,ya pas grand chose au Japon ….
    a+

    #91009
    kanatae
    Participant

    encore une petite chose ,les t/mn d’un moteur comment on les connais .1350kv=13500t/mn???

    #91011
    José B…..
    Participant

    bonsoir.
    Louispier, tu me mets dans l’embarras… je n’utilise que des bipales. :D
    mais au pif je dirais qu’a pitch (pas) et diamétre égal si tu augmentes le nombre de pales il te faut un poil de watts en + .
    dans la pratique, en éléctrique je branche un wattmetre et je sais si je dépasse les limites .
    en thermique, un compte tours me renseigne aussi bien.
    ensuite, un petit vol d’essai et je sais. :P
    mais je n’ai pas de formule. 8.(

    kanatae,
    le kv est les tr/mn pour 1Volt exp: kv 1200 + accu 3S (10V en charge) = 12 000tr/mn
    kv 1200 + accu 2S (7V en charge) = 8400tr/mn

    A+ josé

    #91015
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir,

    Dire qu’il faut plus de Watt si on augmente le nombre de pales d’une hélice est un peu faux …. En effet, même s’il est tout à fait exact qu’en augmentant le nombre de pales, la puissance disponible pour « avancer » doit être plus importante, en général, on doit faire le calcul inverse vu qu’on dispose de la puissance (en fonction du moteur choisi) et donc qu’on peut difficilement (sans risque de cramer le tout) augmenter la puissance, il faut donc, se débrouiller pour GARDER la puissance disponible sans devoir l’augmenter malgré l’augmentation du nombre de pales.

    Aussi : Comme on sait que pour passer la puissance, il faut d’abord une hélice dont la longueur est bien dimensionnée, on peut donc compenser l’augmentation du nombre de pales par une diminution de la longueur de l’hélice, et donc des pales.
    C’est pour cette raison qu’à pas égal, on conseille de remplacer une bipale par une tripale de longueur inférieure d’un pouce à celle en « bi ». Et un pouce et demi pour une quadripale. Cette constance n’est valable que pour des hélices bipale dont la longueur est inférieure à 14 pouces, … au dessus, on diminue d’un pouce et demi, voire deux pouces pour celles au dessus de 16 pouces.

    kanatae wrote:
    donc ,pardon d’insister ,on choisit une helice pour la vitesse que l’on souhaite faire avance son modele ou par rapport au nombre de t/mn de son moteur.Je suppose qu’il doit ya voir une connivence sinon le moteur chauffe ???
    et merci pour les dimensions (peuvent pas mettre tout en metre ;))
    eh non ya pas de club dans la coin ,ya pas grand chose au Japon ….
    a+

    Tsss Tsss !! Je constate que pour poser de telles questions, le lien (très utile) fourni par José n’a pas été lu, sinon toutes ces questions auraient été inutiles vu que les réponses s’y trouvent.

    En effet, on ne choisi son hélice ni pour la vitesse, ni pour le nombre de tours du moteur, mais pour LES DEUX !!! Vu que la relation entre la vitesse du modèle et le pas de l’hélice est totalement complété par … justement la vitesse du moteur !!
    Ces deux paramètres, pas et vitesse moteur détermine la fonction qui donne la vitesse du modèle.
    C’est pourtant bien résumé :

    Airparterre wrote:
    … Si donc, une telle hélice tourne à 10.000 tours/minute (et en supposant que le modèle suive parfaitement, donc, sans glissement ni perte due à la traînée du modèle), le modèle va parcourir 10,16 cm x 10.000 par minute, soit +/- 100.000 cm par minute, soit 1000 m/minute ou un kilomètre/minute ou +/- 60 km/h …

    Donc, pour résumer ….
    1- On choisi le moteur suivant la puissance (Watt) qui sera nécessaire … cela dépend du poids et du type de modèle. Souvent le fabricant du moteur conseille déjà une ou plusieurs dimensions d’hélice.
    2- Suivant le type de vol et surtout suivant la grandeur d’hélice qu’on pourra se permettre (dépend de la hauteur du train atterrissage ou du type de modèle) on choisi le KV du moteur Puisqu’en définitive, c’est lui qui donnera la vitesse du moteur. A ce sujet, 1200 KV ne signifie absolument pas 12.000 tr/m, mais 1200 tours/minute X la tension de la batterie de propulsion. Ex : avec un accu lipo de 14,8 V un 1200 KV tournera à 1200 x 14,8 = 17.760 tr/m, mais avec une lipo de 7,4 V ce sera seulement du 8.880 tr/m
    3- Suivant ce KV, et la valeur de la lipo et la vitesse qu’on veut atteindre, on choisira le pas de l’hélice. Pour autant qu’il existe dans la longueur d’hélice définitive.
    4- plus le pas sera important, plus la charge sur l’hélice sera forte et donc, plus la puissance sera dispersée déjà dans le pas … et donc la vitesse.
    5- Pour passer la puissance, l’hélice devra avoir une longueur minimale, et pour ne pas la dépasser, faire chauffer et gripper du thermique ou cramer le groupe moteur/contrôleur, cette hélice aura aussi une longueur maximale à ne pas dépasser. Il existe des abaques qui donnent la correspondance « longueur/puissance »

    Quelques généralités assez faciles à contrôler, est que : Plus l’hélice tourne vite … plus elle doit être petite. Plus le modèle est grand plus il peut se permettre d’avoir une grande hélice, plus il va vite, plus il faut de la puissance, Plus le pas d’hélice augmente plus sa longueur doit diminuer et vice-versa … etc …
    Si ces contraintes ne sont pas respectées, il y aura surchauffe. C’est la raison pour laquelle, se lancer dans le vol électrique de sa propre conception nécessite la disponibilité d’un bon « Watmètre » ou de beaucoup de « nez », mais celui-là est moins précis.

    A+ Serge

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.