Bon… là on est clair !

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #88304
    José B…..
    Participant

    mes vœux vous sont présenté! …. Mais:

    Avertissement préliminaire :
    Le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination et toute analyse hérétique de l’histoire contemporaine, sous peine de prison.
    Enfin, le fait de parler d’étrangers ou de certaines communautés pour autre chose que pour en dire du bien est sanctionné des mêmes peines.
    Par prudence, je vous adresse donc pour 2014 des vœux que j’espère « politiquement corrects » et, surtout, en conformité avec la législation en vigueur dans notre libre démocratie.
    En conséquence, j’ai le regret de vous demander de bien vouloir ne pas tenir compte de la formulation sous laquelle je vous aurais éventuellement fait parvenir mes vœux dernièrement. Celle-ci étant nulle et non avenue, vous voudrez bien trouver ci-dessous, sous la forme légale fournie par mon avocat, une…
    Nouvelle formulation
    Je vous prie d’accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l’occasion du solstice d’hiver et du premier de l’an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.
    Ces vœux concernent plus particulièrement :
    – la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d’une quelconque volonté de m’immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;
    – la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d’imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;
    – le bonheur, sachant que l’appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu’il n’est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.
    Nota Bene :
    Le concept d’année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés.
    Son usage n’implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d’autres cultures n’est absolument pas mise en cause. Notamment :
    – le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l’an 1434 de l’Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d’islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israëlo-palestinien ;
    – le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d’Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l’humanité ;
    – le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l’année du Dragon d’Eau, 78ème cycle, n’implique aucune prise de position dans l’affaire dite « des frégates de Taïwan » ;
    – le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l’an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.
    Enfin, l’emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu’elle est la seule couramment pratiquée par l’expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs.
    Clause de non responsabilité légale :
    En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure. Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait.
    Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties.
    Leur reproduction est autorisée.
    Ils n’ont fait l’objet d’aucun dépôt légal.
    Ils sont valables pour une durée d’une année, à la condition d’être employés selon les règles habituelles et à l’usage personnel du destinataire.
    A l’issue de cette période, leur renouvellement n’a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur.
    Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d’âge, de genre, d’aptitude physique ou mentale, de race, d’ethnie, d’origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d’appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.
    Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l’absence, totale comme partielle, de réalisation n’ouvre pas droit à compensation.
    En cas de difficultés liées à l’interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l’expéditeur.

    #89572
    José B…..
    Participant

    mes vœux vous sont présenté! …. Mais:

    Avertissement préliminaire :
    Le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination et toute analyse hérétique de l’histoire contemporaine, sous peine de prison.
    Enfin, le fait de parler d’étrangers ou de certaines communautés pour autre chose que pour en dire du bien est sanctionné des mêmes peines.
    Par prudence, je vous adresse donc pour 2014 des vœux que j’espère « politiquement corrects » et, surtout, en conformité avec la législation en vigueur dans notre libre démocratie.
    En conséquence, j’ai le regret de vous demander de bien vouloir ne pas tenir compte de la formulation sous laquelle je vous aurais éventuellement fait parvenir mes vœux dernièrement. Celle-ci étant nulle et non avenue, vous voudrez bien trouver ci-dessous, sous la forme légale fournie par mon avocat, une…
    Nouvelle formulation
    Je vous prie d’accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l’occasion du solstice d’hiver et du premier de l’an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.
    Ces vœux concernent plus particulièrement :
    – la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d’une quelconque volonté de m’immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;
    – la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d’imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;
    – le bonheur, sachant que l’appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu’il n’est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.
    Nota Bene :
    Le concept d’année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés.
    Son usage n’implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d’autres cultures n’est absolument pas mise en cause. Notamment :
    – le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l’an 1434 de l’Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d’islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israëlo-palestinien ;
    – le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d’Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l’humanité ;
    – le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l’année du Dragon d’Eau, 78ème cycle, n’implique aucune prise de position dans l’affaire dite « des frégates de Taïwan » ;
    – le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l’an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.
    Enfin, l’emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu’elle est la seule couramment pratiquée par l’expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs.
    Clause de non responsabilité légale :
    En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure. Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait.
    Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties.
    Leur reproduction est autorisée.
    Ils n’ont fait l’objet d’aucun dépôt légal.
    Ils sont valables pour une durée d’une année, à la condition d’être employés selon les règles habituelles et à l’usage personnel du destinataire.
    A l’issue de cette période, leur renouvellement n’a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur.
    Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d’âge, de genre, d’aptitude physique ou mentale, de race, d’ethnie, d’origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d’appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.
    Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l’absence, totale comme partielle, de réalisation n’ouvre pas droit à compensation.
    En cas de difficultés liées à l’interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l’expéditeur.

    #89573
    POCHET Serge
    Participant

    Tu es devenu bien prudent José !!!! Quelques ennuis avec un membre d’une confrérie ou d’une autre nationalité ?? Avec un Belge peut-être ]:D rahgnana §é »$& …. 😡 grr grr ….. ;)

    Note qu’il reste le Ku klux klan, sur lequel tu peux encore casser du sucre, plus quelques religions classées comme sectes … et pour lesquelles il n’y a pas de protection xénophobe …. ni raciste …. Ouf, … On va encore pouvoir dire que tout n’est pas rose en ce bas monde ….. sans risquer d’en prendre plein la gueule au tribunal !
    Et puis, si tu as la chance d’avoir à côté de chez toi un vrai bon vieux Français de voisin, tu peux encore lui présenter tes vœux normalement en lui disant que même si tes souhaits de santé sont présents qu’il a une tête de déterré d’avoir abusé de la bibine de Nouvel-An sans risque de voir arrivé son avocat !!! Mais pour le poing dans la figure … faudrait peut-être se méfier 😆

    Pour rester un rien philosophe et pourtant froidement lucide, ….
    On vit dans un drôle de monde où d’un côté certains crient et invoquent la sacro-sainte liberté d’expression et d’un autre côté on muselle les propres droits de NOS CONVICTIONS !!!!
    Je trouve assez fou de vivre dans un pays (France ou Belgique, les lois antiracistes ont la même absurdité) où le fait de traiter de raciste un étranger qui l’est est punissable de propos racistes, alors que ce même étranger raciste qui traite un autochtone de raciste même s’il ne l’est pas n’est pas du tout inquiété par les autorités. Ce qui n’empêchera pas l’enquête de police sur le deuxième insulté ….

    Egalement tout aussi absurde cette envolée vers la recherche constante et maladive de termes ou réglementations destinés à plaire aux étrangers qui ne veulent pas respecter les traditions des pays qui les accueillent. J’ai bien dit RESPECTER sans exiger qu’il s’y plient … ce qu’un Européen serait obligé de faire dans les pays respectifs de ces étrangers sous peine de parfois y laisser sa vie ou sa liberté !!! Où est la justice la dedans ???

    J’aime voyager, mais ma première préoccupation est d’apprendre et me plier aux lois et coutumes de l’endroit où je vais. J’estime cela être une marque de respect auquel « l’accueillant » a pleinement droit. Pourquoi n’y a-t-il pas des lois pour favoriser cela … pour tous, même pour ceux qui arrivent ici avec ou sans visa ??

    A+ Serge

    #89576
    Elidan
    Participant

    Bonjour a tous, et bonne Année 2014.
    Je vois que l’humour est bien présent sur le forum, en ce début d’année, et la vie sans humour serait bien triste !!! Mais encore faut-il le comprendre et l’admettre. Ce qui n’est pas si difficile.

    #89578
    Gege CL415
    Participant

    Aaah que voilà des vœux originaux et rigolos! :)

    Bien vu José, je me demande (mais je vais en référer à mon avocat dès demain) si je ne vais pas t’en piquer un bout…

    Gégé

    #89579
    José B…..
    Participant

    pique ce que tu veux, Gégé, on m’a envoyé ça, je me suis empressé de partager. ça semble tellement pertinent. :P

    A+ josé

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.