AILE AVION RC ABIMEE

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #88851
    imported_PIT911
    Participant

    Bonjour,

    J’ai, par inadvertance, abîmé légèrement l’aide d’avion de mon avion RC DECATHLON SEAGUL.
    Un élément est tombé sur l’aile et ça a arraché un peu le fuselage (voir photos).

    Auriez-vous une technique pour réparer ce souci sans devoir changer tout le fuselage de l’aile ?

    Un grand merci.

    Pierre

    #95502
    imported_PIT911
    Participant

    Bonjour,

    J’ai, par inadvertance, abîmé légèrement l’aide d’avion de mon avion RC DECATHLON SEAGUL.
    Un élément est tombé sur l’aile et ça a arraché un peu le fuselage (voir photos).

    Auriez-vous une technique pour réparer ce souci sans devoir changer tout le fuselage de l’aile ?

    Un grand merci.

    Pierre

    #95505
    POCHET Serge
    Participant

    Hello,

    Pour la photo c’est rapé …. elle ne figure pas.

    Ensuite … petit problème de « traduction » …. Le fuselage est la partie complète de l’avion sur lequel sont fixés le tout, soit : moteur, train d’atterrissage, ailes, empennage (soit profondeur et direction) … …
    Donc, je présume que seule l’aile est abîmée et qu’il s’agit de sa structure, soit une partie des composants qui lui donne sa forme et sa rigidité.
    Dans ce cas, pour réparer, il faut d’abord désentoiler la partie à réparer puis reconstruire les éléments détruits et réentoiler.
    Le type de réparation dépend surtout beaucoup de la matière qui constitue la structure de l’aile.

    A+ Serge

    #95504
    imported_PIT911
    Participant

    Bonjour Serge,

    merci pour ces éléments.
    Je viens de vous transmettre un nouveau lien.
    Celui-ci fonctionne-t-il ?
    1588673127_img_0709.jpg

    Merci

    Pierre

    #95503
    POCHET Serge
    Participant

    Hello,

    Quelque chose est passé …. mais c’est assez indéfinissable …. Non seulement la résolution est faible et donc même en enregistrant l’image, il est impossible de l’identifier dans la masse des carrés digitalisés. Mais aussi, sur le fond rouge où on devine un support carré avec un clou dans chaque coin et au dessus duquel, à gauche, se trouve …. un truc (??) qui ressemble autant à un canif qu’à un gros suppositoire (rouge foncé) ….
    Bref, je ne peux y voir une aile et encore moins un endroit abîmé à réparer ….

    Je t’expédie mon adresse E-mail (sur la tienne, sigle « enveloppe » sous ton identification) ce qui te permettra de me joindre ton « image » en pièce jointe avec une meilleure résolution que celle du site.

    A+ Serge

    #95508
    POCHET Serge
    Participant

    Salut Pierre

    Bon, effectivement on voit nettement mieux sur la photo transmise de quoi il s’agit. Et je te rassure de suite, le défaut est insignifiant.
    Sinon, qu’effectivement il faut réparer pour ne pas que la pression d’air qui pourrait s’infiltrer ne déchire l’entoilage et n’agrandisse les dégâts au point de risquer de désentoiler en vol une partie de l’aile..

    Pour ce genre de problème, il y a deux solutions.
    1- Une qui est la méthode rapide de terrain qui permet de réparer de suite et continuer à voler. Pour ce faire, j’ai toujours dans ma caisse de terrain plusieurs morceaux de film plastique autocollant transparent qui me permettent ce genre de réparation de fortune qui souvent, quand c’est un petit accroc, passe du provisoire au définitif. Cela colle si bien que l’enlever est souvent plus difficile que souhaitable.
    2- La méthode numéro deux est celle des puristes et plus digne du modélisme. Elle consiste tout simplement à découper un morceau carré (qui dépasse de +/- 1,5 cm tout autour de la déchirure) dans le même entoilage (du « oracover ») que l’on trouve en magasin (ex: chez Weymuller). C’est du film d’entoilage thermorétractable et « collable » à chaud avec un « fer à repasser » chauffé à +/- 90 à 100° (voir les indications de pose suivant le matériaux, il en existe de différentes sortes et épaisseurs et forcément de différentes températures de pose).
    On place la pièce sur la déchirure et on la « repasse ». La température va coller la pièce et la surchauffe va la faire rétrécir et la tendre pour redonner le lissé de l’entoilage.

    Si tu n’es pas habitué à la manipulation, tu sacrifies un petit morceau pour faire des essais de pose sur un support. Idéalement, il faut faire un essai sur un support évidé (soit, sur un trou dans le composant d’essai, en effet, les températures de collage, de tension et de fusion du film sont différentes sur un support fermé (une plaque de balsa), que sur un support évidé (espace entre des longerons de profil d’aile). C’est intéressant de connaître (en évaluation suivant la valeur du thermostat de chauffe du fer) ces valeurs de température pour ne pas mal coller ou faire fondre l’entoilage à réparer.

    Voilà, c’est un petit travail à expérimenter d’abord, pour un habitué, c’est juste une routine.

    A+ Serge

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.