Des blagues … à profusion … A vous aussi

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 625)
  • Auteur
    Messages
  • #88250
    POCHET Serge
    Participant

    A l’hôpital, une superbe jeune femme attend dans le couloir sur sa civière avant d’être conduite au bloc opératoire pour subir une petite intervention.
    Elle s’inquiète un peu quand même, d’autant plus que l’heure tourne… … … et
    un type en blouse blanche s’approche, relève le drap qui la recouvre, examine son splendide corps nu puis rabat le drap et s’éloigne vers d’autres « blouses blanches » avec qui il discute.
    Un deuxième en blouse blanche s’approche, relève le drap et l’examine tout autant, puis repart.
    Quand le troisième « blouse blanche » approche, lève le drap et la scrute, la jeune femme s’impatiente:
    – C’est bien beau toutes ces auscultations, mais quand allez-vous m’opérer?
    L’homme en blouse blanche hausse les épaules:
    – Aucune idée, nous on repeint le couloir !!

    A+ Serge

    #89069
    POCHET Serge
    Participant

    A l’hôpital, une superbe jeune femme attend dans le couloir sur sa civière avant d’être conduite au bloc opératoire pour subir une petite intervention.
    Elle s’inquiète un peu quand même, d’autant plus que l’heure tourne… … … et
    un type en blouse blanche s’approche, relève le drap qui la recouvre, examine son splendide corps nu puis rabat le drap et s’éloigne vers d’autres « blouses blanches » avec qui il discute.
    Un deuxième en blouse blanche s’approche, relève le drap et l’examine tout autant, puis repart.
    Quand le troisième « blouse blanche » approche, lève le drap et la scrute, la jeune femme s’impatiente:
    – C’est bien beau toutes ces auscultations, mais quand allez-vous m’opérer?
    L’homme en blouse blanche hausse les épaules:
    – Aucune idée, nous on repeint le couloir !!

    A+ Serge

    #89076
    imported_Fabrice62
    Participant

    Très bon ça! 😆

    #89067
    POCHET Serge
    Participant

    Une qui délasse …… les hommes …:

    La différence entre les besoins et souhaits sexuels d’un homme et ceux d’une femme m’a toujours sidérée.

    Au lit l’autre soir avec ma femme, la température montait rapidement.
    Au moment de passer aux choses sérieuses, elle m’arrêta et me dit:
    –  » Non, mon amour, je ne le sens pas bien…
    Puis elle ajouta:
    – « Je n’ai pas spécialement envie, je voudrais juste que tu me tiennes dans tes bras. Tu n’es pas assez en phase avec mes besoins émotionnels de femme pour que j’aie envie de satisfaire tes besoins sexuels d’homme ».
    A mon regard ébahi, elle enchaîna :
    –  » Je voudrais que tu m’aimes pour ce que je suis et non pour ce que je fais pour toi au lit. « 

    Comprenant que rien se passerait ce soir-là, je n’insistai pas et je m’endormis.

    Quelque temps après, comme j’avais des congés à récupérer, je décidai de passer la journée avec elle. Après un dîner dans un petit restaurant sympa, je l’emmenai dans un grand magasin de mode où je l’invitai à essayer divers vêtements sous mon regard intéressé. Pendant un long moment, elle essaya tout ce qui tombait sous ses yeux et parada devant moi comme une star.
    Finalement, deux robes retinrent spécialement son attention.
    Comme elle ne savait pas se décider, je lui laissai entendre qu’elle prendrait bien les deux.
    A l’étage suivant se trouvait le rayon des chaussures : une paire neuve par robe semblait indispensable.
    Une jolie paire de boucles d’oreilles lui faisait de l’oeil : hop, dans le panier !
    Croyez-moi, ses yeux brillaient de plus en plus !!! Je la connais, je voyais monter en elle une forme d’excitation indescriptible.
    Elle voulut même me tester, pour voir jusqu’où j’irais, car elle s’intéressa aux bracelets de tennis. Elle n’a jamais tenu une raquette, mais bon… Je répondis oui.
    Puis il y eut quelques paires de bas, de la lingerie, un foulard, les rayons parfum et maquillage et quelques bricoles.

    Finalement, elle me regarda avec des yeux pétillants comme du champagne, et dit :
    –  » Ca va être cher tout ça, on passe à la caisse ? « 
    Quand je répondis  » Non, mon amour, je ne le sens pas bien… »
    Son visage devint béat d’étonnement et sa bouche resta ouverte.
    Je lui dis alors :
    – « je n’ai pas spécialement envie, je voulais simplement te voir habillée ainsi. Tu n’es pas assez en phase avec mes capacités financières d’homme pour que je puisse satisfaire tes désirs d’achats de femme. »
    Et comme elle me regardait avec des yeux assassins, j’ajoutai :
    – « Je voudrais que tu m’aimes pour ce que je suis et non pour ce que je t’achète ! »

    Que ça fait du bien.

    C’est beau la vie …….. A+ Serge

    #89086
    José B…..
    Participant

    Un professeur à l’École de Médecine fait un cours aux élèves de 1ère année sur « Les contractions musculaires involontaires ».
    Réalisant que l’intérêt suscité chez ses étudiants est très relatif, il décide de les réveiller un peu en posant la question suivante à une jeune femme assise au 1er rang :
    ”Est-ce que vous savez ce que fait votre trou du cul lorsque vous avez un orgasme ? »
    Et elle de répondre :
    « Oui, il est au Parc des Princes avec ses copains pour encourager le PSG ! »

    Il a fallu plus d’une demi-heure pour rétablir l’ordre dans l’amphi…

    #89092
    POCHET Serge
    Participant

    Bonsoir,

    L’analogie entre la « femme du monde » et le politicien est tellement difficile à imaginer que l’on devrait la considérer comme une aberration.
    En effet, ….. Comment imaginer qu’une « femme du monde » pourrait être politicienne ??

    Car : …
    Quand une « femme du monde » dit « Non », cela veut dire « Peut-être »
    Quand une « femme du monde » dit « Peut-être », cela veut dire « Oui »
    Si une « femme du monde » dit « Oui », ce n’est pas une « femme du monde ».

    Et :
    Quand un « politicien » dit « Oui », cela veut dire « peut-être »
    Quand un « politicien » dit « peut-être », cela veut dire « Non »
    Si un « politicien » dit « Non », ce n’est pas un « politicien ».

    Dur dur pour elle de cumuler en bonne formule !!!

    #89149
    POCHET Serge
    Participant

    Quelques délassantes !!!! :D

    Un couple en pleine action. …..
    La pression commence à monter et elle, très excitée, lui dit : – Hooo Oouuiiiiii, dis-moi des choses sales !!!
    Lui : – la cuisine, la salle de bain, le salon, ……

    >



    Deux amis discutent :
    – Tu devrais rencontrer ma femme. Elle est médium et elle peut me dire l’avenir.
    – Ben t’as de la chance, la mienne elle est extra large et elle ne me dit plus rien.

    >



    Un homme se trouvait dans le coma depuis un certain temps et son épouse était à son chevet jour et nuit.
    Un jour, l’homme se réveille, fit signe à son épouse de s’approcher et lui chuchota :
    – Durant tous ces malheurs tu étais à mes cotés
    – Lorsque j’ai été licencié, tu étais là pour moi.
    – Lorsque mon entreprise a fait faillite, tu m’as soutenu.
    – Lorsque nous avons perdu la maison, tu es restée près de moi.
    – Et lorsque j’ai eu des problèmes de santé, tu étais toujours et encore à mes cotés.
    ….. Tu sais quoi ?
    Les yeux de la femme s’emplirent de larmes d’émotion. « Quoi donc, mon chéri ?  » Chuchota-t-elle.
    – « Je crois que tu me portes la poisse, connasse. « 

    #89303
    POCHET Serge
    Participant

    Nuit de noce chez les gays

    Alfred et Henry se marient mais ils n’ont pas les moyens de s’offrir une lune de miel, alors ils retournent chez les parents d’Alfred pour leur première nuit ensemble.

    Le matin, Johnny, le petit frère d’Alfred se lève et prend son petit déjeuner.
    Il est prêt a partir pour l’école et il demande à sa maman si Fred et Henry sont déjà debout.
    Elle répond –  » Non  » et Johnny demande, –  » Tu sais ce que je pense ? « 
    Sa maman répond, –  » Je ne veux pas entendre à quoi tu penses ! Allez, files à l’école ! »
    Johnny revient à la maison pour le déjeuner et demande à sa maman,  » Fred et Henry sont déjà debout ? « 
    Elle répond –  » Non, toujours pas !! « 
    Johnny demande, –  » Tu sais ce que je pense ? « 
    Elle répond,  » Je m’en fou de ce que tu penses ! Finis ton déjeuner et retournes à l’école. »
    Après l’école, Johnny revient à la maison et demande encore une fois, –  » Fred et Henry sont déjà debout ? « 
    Elle répond –  » Non !!!!!! Et d’accord pour que tu me dises ce que tu penses !!!! « 

    Il dit,  » La nuit dernière Fred est venu dans ma chambre pour prendre de la vaseline et je pense que………je lui ai donné la colle pour mes maquettes d’avion……  » !!!

    Aie Aie Aie !!!

    #89307
    POCHET Serge
    Participant

    C’est malin, …. hein !!! Le gigot est carbonisé …..
    Je t’avais pourtant demandé de regarder ta montre !!!!

    Mais c’est ce que j’ai fait ma chérie, …. je puis même te dire qu’il a commencé à brûler à 19h34.

    #89309
    José B…..
    Participant

    Un paysan……

    Un paysan s’arrête au garage du coin pour faire réparer sa camionnette.

    Le garagiste ne peut pas le faire immédiatement et doit garder la camionnette.
    Le paysan se dit alors qu’il n’habite pas loin et qu’il va rentrer à pied.
    Sur le chemin du retour, il s’arrête dans une boutique où il achète un seau et une boîte de 5 kg de peinture. Puis il s’arrête dans une autre boutique et prend deux poules et une oie.

    Mais, arrivé laborieusement dehors, il a un problème : comment porter tous ses achats jusqu’à la maison ?

    Pendant qu’il se gratte la tête, une petite vieille s’approche de lui et lui dit qu’elle est perdue.

    Elle lui demande : « Pouvez-vous me dire comment aller au 160 Allée de Partington ? »
    Le paysan lui dit : »Eh bien, en fait, ma ferme est tout près de cette maison.
    Je me mettrais bien en route, mais je n’arrive pas à porter tout ceci. »
    La vieille dame suggère : « Pourquoi ne mettez-vous pas la boîte de peinture dans le seau.
    Portez le seau d’une main, mettez une poule sous chaque bras et portez l’oie dans l’autre main »
    « Merci bien », dit-il, et il se mit en route accompagnant la vieille dame.
    En cours de route, il dit : »Prenons mon raccourci et descendons par ce sentier. Nous y serons en un rien de temps. »
    La petite vieille le regarde attentivement et dit :
    « Je suis une veuve sans personne pour me défendre…
    Qui me dit que quand nous serons dans le sentier vous n’allez pas me coincer contre un mur, retrousser ma jupe et me faire Dieu sait quoi ? »

    Le paysan dit : »Cré vingt dieux, ma petite dame, je porte un seau, une boîte de 5 kg de peinture, deux poules et une oie. >>
    Comment diable pourrais-je vous coincer contre le mur et faire ça ? »

    La vieille dame répondit : « Posez l’oie, recouvrez-la avec le seau,
    mettez la boîte de peinture sur le seau, et je tiendrai les poules… »!!!!

    #89310
    POCHET Serge
    Participant

    :) C’est « champêtrement » bon !!!!

    #89317
    POCHET Serge
    Participant

    Les massages : breton, alsacien et lorrain

    Un breton raconte à ses amis :
    – « Hier soir, j’ai massé ma femme avec de l’huile aromatique, puis on a fait l’amour tellement intensément qu’elle a hurlé pendant cinq minutes! »
    – Whaww répond l’un des deux autres …..
    Le Lorrain qui entend ça, répond :
    – « Oui, pas mal ! Hier soir moi aussi, j’ai massé ma femme avec du beurre aromatique. Après, on a fait l’amour tellement fort qu’elle a hurlé pendant 15 minutes! « 
    – Pffff ……
    L’alsacien intervient à son tour:
    – « Moi, je l’ai massée avec du chocolat. Ensuite on a fait l’amour et elle a hurlé pendant 3 heures! »
    ????? … Les deux autres, curieux et stupéfaits:
    – « Comment as-tu fait pour qu’elle hurle pendant trois heures? »

    – « j’ai essuyé mes mains sur les rideaux! »

    #89320
    POCHET Serge
    Participant

    P’tit Jo entre à la pharmacie

    « Bonjour, j’aimerais trois douzaines de capotes dans différentes tailles… »
    Tout le monde reste perplexe…
    Le pharmacien dit :
    – « Primo : on ne parle pas aussi fort !
    – Secundo : ce que tu demandes n’est pas pour les enfants !
    – Tertio : dis à ton papa de faire ce genre de courses lui-même ! »

    Jojo ne se laisse pas démonter et répond :
    – « Primo : à l’école, on m’a appris à parler fort et à bien articuler !
    – Secundo : ce que je veux n’est pas POUR les enfants mais POUR LES ÉVITER !
    – Tertio : papa n’a pas à le savoir : c’est maman qui part aux Baléares pour 15 jours ! »

    ;)

    #89335
    José B…..
    Participant

    Saviez-vous que lorsqu’une femme porte une robe en cuir :

    1. le cœur de l’homme bat plus vite,
    2. sa gorge devient sèche,
    3. ses genoux faiblissent,
    4. ses mains deviennent moites … ?

    Pourquoi ?

    C’est parce qu’elle a la même odeur qu’une voiture neuve ! {)

    #89336
    POCHET Serge
    Participant

    La leçon de vente ….. Trop bien stéréotypé, mais gentiment interprété.

    Le Juif est reconnu pour être à la fois excellent « marchand » et suffisamment « prêt de ses sous » que pour ne pas hésiter à pousser le commerce dans ses moindres retranchements. C’est le cas de notre ami « Jacob », constaté après la conversation ci-dessous :

    – Ma parole, Jacob, je t’assure, le noir, c’est pas une couleur !
    – Sur ma vie, Simon, le noir, C’EST une couleur !
    – Non ! Non ! Non ! Jacob, c’est pas possible, le noir, c’est noir, c’est pas une couleur !
    – Aïe, aïe, Simon, mais tu me fais mal, tu veux ma mort ou quoi ? Puisque je te le dis que le noir c’est une couleur. Ecoute, Simon, on va voir le Rabbin, lui, il saura et il te dira !

    Et les deux amis vont voir le Rabbin.

    – Rabbi, Rabbi ! Dis-lui, à Simon, que le noir c’est une couleur !
    – « Ma parole ! » … Hurle le Rabbin, … « Taisez-vous tous les deux ! Bien sûr que le noir, c’est une couleur !
    – Quoi ?? Le noir … Une couleur ?
    Le rabbin : « Eh oui ! Le noir, c’est une couleur !

    Jacob et Simon repartent.
    – Tu vois Simon, le noir, c’est une couleur !
    – Eh oui ! D’accord, le noir c’est une couleur, mais le blanc, là, c’est sûr, que c’est pas une couleur !
    – Aïe, aïe, Simon ! Tu me feras mourir … Mais bien sûr que si, le blanc c’est une couleur !
    – Ah non, sur ma mère ! Le blanc, c’est pas une couleur, c’est blanc !
    – Viens, Simon, on retourne voir le Rabbin.

    – Rabbi, Rabbi ! Dis-le à Simon, que le blanc c’est aussi une couleur !
    – Ma parole, mes enfants ! Le blanc …, le blanc …, eh oui, le blanc c’est aussi une couleur !

    Jacob et Simon repartent.
    – Bon, Jacob, tu avais raison, le blanc, c’est une couleur !

    – Alors tu vois, Simon , que la télé noir et blanc que je t’ai vendue, c’est bien une télé couleur !

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 625)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.